Discours de Laurent Fabius au colloque de la Chambre de commerce franco-arabe